Azade-Dionis Désilets

Ébéniste, constructeur, industriel et architecte autodidacte, Azade-Dionis Désilets a débuté sa carrière par la construction de plusieurs résidences dans la région de Sherbrooke alors qu’il est âgé d’à peine vingt ans. Il construit l’église Saint-Zénon et de son presbytère à Piopolis (Frontenac) en 1908-09 puis l’église Saint-Jean-l’Évangéliste de Coaticook (Stanstead) (1914-15). Il surveille les travaux de construction à la cathédrale Saint-Michel de Sherbrooke et à la chapelle de cet évêché (1915-1916) et dirige les travaux d’érection de la structure d’acier de la nouvelle basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré (1924). À partir de 1927, il élabore les plans de plusieurs édifices dont il réalise aussi la construction : ceux l’église du Christ-Roi de Saint-Hyacinthe (Saint-Hyacinthe) et ceux de l’agrandissement de la chapelle Sacré-Cœur-de-Jésus de McMasterville en église 1931. Il a fait les plans de plusieurs résidences et édifices commerciaux comme ceux de l’agrandissement de l’école Saint-Mathieu de Belœil (1944). En 1949, il dresse les plans de l’Hôtel de ville de Belœil et surveille les travaux.

Établi à Belœil avec sa famille en 1929, il fonde et exploite sur la rue Ernest (devenue Brunelle) à Belœil, une manufacture d’ameublement d’église qui employa jusqu’à une quarantaine d’employés. Il laisse les rênes de l’entreprise à son fils André Désilets en 1958. Il fut un des membres fondateurs de la Chambre de commerce de Belœil.

Il est né à Saint-Camille (Wolfe) en 1883, fils d’Évariste Désilets et de Julie Beauchemin. Il épouse Antoinette Boucher à Sherbrooke en 1915. Père de huit enfants, il décède en 1964 et est inhumé à Belœil.

Grand
partenaire

Partenaires annuels