fbpx

Un soutien financier innovant pour aider les projets de croissance des PME

La Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu met sur pied un Fonds de rayonnement afin de soutenir financièrement les entreprises membres dans leurs projets de croissance, sous forme de prêt d’honneur à l’entrepreneur.

Le Fonds viendra soutenir des entreprises ayant déjà fait leurs preuves sur le marché, pour ainsi leur permettre de gagner en efficacité, de se solidifier et de générer des retombées économiques pour la région, tout en respectant l’environnement et la société.

En effet, lorsque les entreprises atteignent un certain stade de croissance et de succès, souvent après deux à quatre ans en affaires, les institutions bancaires demandent une injection supplémentaire de fonds provenant de l’entrepreneur avant d’octroyer de nouveaux prêts.

« Il s’agit d’une étape cruciale dans la vie d’une entreprise, alors que sa croissance peut être freinée dans son développement par le manque de ressources financières de l’entrepreneur » mentionne M. Pierre-Olivier Dion, président de Coffrets Prestige, administrateur de la CCIVR et instigateur du projet. Ce dernier a d’ailleurs pu profiter d’une aide similaire il y a quelques années et a été à même de constater à quel point une telle forme de soutien sous forme de prêt d’honneur peut faire une différence majeure dans le cheminement de l’entrepreneur. C’est ce qui lui a inspiré la mise sur pieds du Fonds de rayonnement.

Fonctionnement du Fonds de rayonnement

Les prêts varieront entre 20 000 $ et 30 000 $, octroyés à des entrepreneurs qui répondent aux critères d’admissibilité.

L’entrepreneur injectera le prêt dans son entreprise sous la forme de capital-actions. Une telle injection de capital-actions lui permettra d’obtenir des prêts bancaires supplémentaires, créant un effet de levier de 3 à 5 fois les capitaux injectés.

L’obtention d’un effet de levier est conditionnelle au versement du prêt d’honneur, assurant ainsi à la CCIVR que le prêt est aussi soutenu par des institutions bancaires.

Il est ainsi estimé que les investissements directs dans les entreprises de la région seront de l’ordre de 2 millions de dollars, en plus de générer la création d’un nombre substantiel d’emplois.

« Un comité aviseur a été formé afin d’aider la CCIVR à bien sélectionner les dossiers qui seront acceptés. Nous sommes allés chercher des gens d’affaires aux compétences complémentaires, ayant un sens de l’entrepreneuriat très développé! » souligne pour sa part madame Julie La Rochelle, directrice générale de la CCIVR. Mélanie Lecours de LBV international, David Chabot d’Activis, Dominik Daigle d’Ovotech, Yannick Boisvert de la BDC et Me Marie-Josée Legault de Bombardier ont accepté avec dynamisme de s’impliquer au sein de ce comité d’analyse.

À propos de la CCIVR

La Chambre de commerce et d’industrie Vallée-du-Richelieu est un regroupement de gens d’affaires comptant près de 500 membres au sein de son réseau. La CCIVR travaille au bien-être économique, civique et social de ses membres et de la population de la région ainsi qu’au développement de leurs ressources.